Trophées de l’alternance 2019 : des artisans et des commerçants valorisés par Caux Seine développement

by admin_mdc

Vendredi 11 octobre 2019 s’est tenue la 4ème édition des Trophées de l’alternance, spécial « artisans et commerçants », organisée par Caux Seine développement à la Maison des compétences à Lillebonne. Jean-Claude Weiss, Président de Caux Seine développement et de Caux Seine agglo, Marie-Françoise Loison, Vice-présidente de Caux Seine développement pour l’emploi-formation, Christophe Doré, Président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat 76 et Yves Lefebvre, Vice-président de la CCI Seine Estuaire, ont récompensé les artisans et commerçants de Caux Seine agglo engagés dans le recrutement de jeunes en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, véritable tremplin vers l’emploi.

Les Lauréats

Dans la catégorie « artisans », le trophée de l’alternance 2019 est remis à la Boulangerie – Pâtisserie Fanet située à Fauville-en-Caux/Terres-de-Caux. Franck Fanet, artisan boulanger-pâtissier est engagé depuis plus de 20 ans dans l’apprentissage des jeunes. Son humanité remarquable et l’intégration exemplaire de son apprenti, Marius Paon ont fait l’unanimité auprès du jury.

Cet artisan s’est vu remettre par Caux Seine développement un chèque d’une valeur de 1 000€.

Dans la catégorie « commerçants », le trophée de l’alternance 2019 est remis à la Cave Berigny à Lillebonne et son responsable Marc Lebourgeois. Le jury a retenu l’implication importante de la cave dans l’orientation et la formation des jeunes, le suivi de parcours et la vraie intégration des apprentis.

Ce commerçant s’est vu remettre par Caux Seine développement un chèque d’une valeur de 1 000€.

Pour cette 4° édition, 7 entreprises artisanales et 4 commerces ont concouru aux Trophées de l’alternance 2019 :

  • Ets Pichereau
  • Malandain Eléctricité Générale
  • La Petivillaise
  • Boulangerie Pâtisserie Fanet
  • Traiteur Chedru
  • Dumouchel HPC
  • EURL Suard G
  • Le Martin’s
  • Les Caves Berigny
  • Le Treffle torréfaction
  • L2G Automobile

Le concours

La participation aux Trophées de l’alternance est gratuite et ouverte à tous les artisans et commerçants du territoire de Caux Seine agglo (ces derniers ont reçu un dossier de candidature par mail et/ou courrier de la part de Caux Seine développement).

Le jury était composé de représentant de la CCI Seine Estuaire, de la Chambre des métiers et de l’artisanat 76 et de l’agence Caux Seine développement.

L’appréciation des candidatures portait sur des critères d’analyse qualitative et quantitative :

  • la politique de l’alternance dans l’entreprise
  • la formation et l’accompagnement du Maître d’apprentissage /Tuteur(rice)
  • l’implication du Maître d’apprentissage/Tuteur(rice) dans le recrutement
  • les moyens/outils pour l’organisation du suivi, de l’encadrement et de l’évolution de(s) alternant(s)
  • l’adéquation entre la formation suivi par l’alternant et le poste occupé.
  • l’historique du nombre d’alternant(e)(s) formé(e)(s) les 10 dernières années ou depuis la création de l’entreprise
  • le ratio du nombre d’alternant(e)(s) par rapport à l’effectif global.

Promouvoir l’apprentissage : tremplin vers l’emploi

Caux Seine agglo et Caux Seine développement, via la Maison des compétences à Lillebonne, sont engagés localement dans la promotion et le développement de la formation en alternance sur le territoire. Pour ce faire, la Maison des compétences informe, sensibilise, conseille et accompagne les employeurs du territoire sur ce volet (entreprises, associations, collectivités), mais également les jeunes scolaires, les jeunes et adultes demandeurs d’emploi ou encore les salariés en reconversion professionnelle.

L’agglomération expérimente de son côté la mise en œuvre de mesures incitatives à l’apprentissage dans ses marchés publics, notamment pour l’aménagement de la ZA Grande Campagne Est et le futur Pôle d’économie sociale et solidaire à Port-Jérôme-sur-Seine ou encore la future médiathèque du XXIème siècle à Bolbec.

Implantation d’une usine d’Hydrogène : réunion publique sur les métiers et les formations le 15 octobre !

by admin_mdc

Dans le cadre du projet d’implantation d’H2V NORMANDY* – à Saint-Jean-de-Folleville – et son raccordement au réseau de transport d’électricité, H2V et RTE organisent une concertation préalable du public, sous l’égide de deux garantes nommées par la Commission nationale du débat public. Cette concertation se tiendra entre le 16 septembre et le 20 novembre 2019.

Divers moments de rencontre sont ainsi prévus pour informer et échanger avec le public dont notamment une :

Réunion publique sur le thème des métiers et de la formation, mardi 15 octobre 2019

Salle Les 3 Ponts à la Maison des compétences (Lillebonne), à partir de 18h.
Entrée de l’événement dans l’agenda de la MDC

 

Les autres dates :

  • Réunions publiques

o QUILLEBEUF-SUR-SEINE : Mardi 22 octobre 2019, salle du Conseil en mairie, à partir de 18h

o LILLEBONNE : Jeudi 14 novembre 2019, Maison de l’intercommunalité, à partir de 18h

  • Ateliers

o SAINT-JEAN-DE-FOLLEVILLE, sur le thème de l’environnement : Samedi 5 octobre 2019, salle du Conseil en mairie, à partir de 15h30

o SAINT-ETIENNE-DU-ROUVRAY, sur le thème de la sécurité : Mardi 5 novembre 2019, INSA Rouen Normandie, amphithéâtre C. Haignere, à partir de 18h

  • Visite terrain

o SAINT-JEAN-DE-FOLLEVILLE : Samedi 5 octobre 2019, sur le site du projet, à partir de 14h. Elle est ouverte à tous mais sur inscription (acheminement en car, pas de stationnement sur site). Inscrivez-vous sur : h2vnormandy-concertation.net

  • Rencontres de proximité

o PORT-JÉRÔME : Mardi 15 octobre 2019, restaurant d’entreprises de la zone industrielle, à partir de 12h

Vous souhaitez donner votre avis sur ce projet, poser des questions, faire des propositions ?

Rendez-vous sur h2vnormandy-concertation.net

Des réponses seront apportées aux questions posées sur le site Internet tout au long de la concertation.

*Le projet H2V Normandy en bref :

Tous les détails du projet sur h2vnormandy-concertation.net/

Le projet H2VN consiste à créer une usine de production d’hydrogène qui serait implantée sur un terrain situé sur la commune de Saint-Jean-de-Folleville, dans la zone industrielle de Port-Jérôme. L’usine H2VN serait reliée au réseau public de transport d’électricité grâce à un poste de répartition construit par RTE. Ce poste serait raccordé aux lignes à très haute tension existantes par deux nouvelles liaisons aériennes d’une centaine de mètres.

Grâce à l’électrolyse de l’eau, l’hydrogène serait produit avec un très faible impact environnemental : sous l’action de l’électricité, issue des énergies renouvelables, l’eau est décomposée en oxygène et en hydrogène. Cette technique explique l’appellation « d’hydrogène vert ». Celui-ci serait ensuite injecté dans le réseau de distribution d’hydrogène de Port-Jérôme. Les industriels locaux, qui utilisent principalement aujourd’hui de l’hydrogène gris, pourraient ainsi réduire leur bilan carbone en utilisant de l’hydrogène vert produit par H2V.